POMÉROLS AU XVIIIème siècle

Un village languedocien en campagne 

 

 

Le promeneur qui s’égarerait à Pomérols, au cœur du vignoble entre Montpellier et l’étang de Thau aurait cette impression d’être à la campagne. Ce serait également l’avis des géographes qui, dans leurs dictionnaires associent la campagne aux champs (dans l’étymologie du mot), ce terme faisant explicitement référence à une activité agricole. Au sens général, la campagne est ce qui n’est pas la ville. L’espace est défini par ce qu’il n’est pas. Ajoutant à l’ambiguïté de la définition, une certaine historiographie a fait de ce mot un concept en lui associant l’archaïsme (ce qui n’est pas urbain et donc civilisé) 1 .Notre conception actuelle, même, associe le « vivre à la campagne » comme une vie simple, à l’écart du monde.  En dehors du fait que toutes les campagnes françaises ne se ressemblent pas, peut-on accepter que partout, l’écart soit si grand avec la ville pour qu’il n’y ait pas transmission d’un savoir et d’une culture politique entre deux espaces d’une même région ?

 

La même ambiguïté spatiale se retrouve dans le temps. A certains, la politisation des campagnes semblait impossible en raison de l’ignorance des paysans2. Beaucoup d’historiens ont douté d’une politisation avant le 19e s3, d’autres l’admettent plus précocement4. Encore faut-il s’entendre sur le mot : si la politisation est « identification à la démocratie » et que « le nombre est la vertu du procès de politisation »5, de quelle pratique de la démocratie parle-ton ? De celle de la Ière, IIIe ou Ve République ?  Quant au nombre, est-ce que l’on ne doit prendre en compte que ceux qui manifestent leur adhésion politique par exemple en votant6 ? Est-ce à dire que parce qu’on n’a pas le  droit de vote, on ne pense pas ? En d’autres termes, parce que les sources ont été muettes, la pensée politique n’a pas existé ?

 

Humblement, on peut considérer simplement la politique comme « un des moyens de faire la société »7. Au lieu de nous intéresser à « l'étude de l'Etat central auquel est identifié le pouvoir politique » ou bien de faire des « recherches sur le 'local' » et de « privilégier l'analyse d'une dépendance » entre le 'local' et le 'central' », s’intéresser « au fonctionnement propre des espaces politiques locaux »8 parait une méthode heuristique pour dénouer les ambiguïtés précédentes.

 

La campagne est-elle, d’ailleurs, peuplée de paysans ? Le mot est péjoratif tel le rusticus du moyen âge, vilain libre ou non, le glissement sémantique s'étant déjà opéré dans la démarcation entre urbanus et rusticus (ville/campagne) en Latin Parlé Courant vers le sens culturel et langagier (distingué/mal dégrossi) en Latin Parlé Tardif9. Le mot ne parait pas d’un usage pertinent au 18e s parce qu’il n’apparait nulle part pour désigner les hommes et les femmes qui travaillent aux champs. Enfin, si la politisation des campagnes a été mesurée, il a été démontré qu’elle s’est faite dans le sens de la « descente de la politique vers les masses » 10 ce qui supposait donc l’absence de réciprocité d’une part et d’autre part, une origine centralisée et parisienne. Or, Pomérols en Languedoc appartenait à un autre espace de pouvoir. 

 

Lorsque l’on se plonge dans les archives et que l’on exhume les témoignages, on a le sentiment de voir des individus « en campagne » avec des objectifs parfois individuels mais souvent collectifs.

 

On analysera dans ce mémoire ces espaces de pouvoir dans la campagne languedocienne puis leurs liens avec la société régionale et locale, enfin la motivation et les comportements de ces individus en campagne qui les ont amenés à conquérir le champ du politique.

 

Vous pouvez télécharger le mémoire ci-dessous afin de rendre accessible au plus grand nombre le résultat des travaux de recherche effectués dans le cadre de l'Université Paul Valery de Montpelliers.

L'auteur conserve néanmoins la propriété du droit d'auteur. Ce mémoire ni des extraits substantiels de celui-ci ne peuvent être imprimés ou autrement reproduits sans son autorisation.

 

 

 

mémoire.pdf
Document Adobe Acrobat [5.1 MB]

Agenda

Décembre à venir

-

Translate this page

Coordonnées

Mairie de POMEROLS
Hôtel de Ville

34810 POMEROLS

 

Tél. : 04 67 77 03 32

 

Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire de contact en ligne.

Actualités

Accès en ligne

Des informations sont désormais disponibles sur ce nouveau site web.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Mairie de POMEROLS